Hamac et balancelle, le choix du confort en extérieur

Pour se détendre après une dure journée, le hamac et la balancelle sont des moyens de détente très confortable. Ce modèle de couchage est devenu un élément commun dans le jardin ou sur la terrasse. Il s’accorde à toutes les situations que ce soit pour les vacances ou pour se détendre en fin de semaine.

Les origines du hamac

L’origine du hamac de jardin provient de plusieurs endroits, il n’est pas possible de définir avec exactitude la provenance exacte. Toutefois, trois régions sont les plus souvent citées dans ces origines, car ils sont les premiers à utiliser le transat à savoir l’Amérique du Sud.

Ce modèle de lit est surtout une technique pour se protéger des aléas climatiques et des prédateurs animaux. En effet, étant un moyen utilisé par les clans sauvages, il se suspend en l’air à l’abri de l’humidité et des animaux sauvages. De plus, il permet de gagner de l’espace dans une location très petite. Il est surtout pratique pour les peuples nomades se déplaçant partout dans la forêt sauvage. Parmi les peuples utilisant ce type de couchage, les Yucatèques sont les plus célèbres. Il s’agit des descendants du peuple Maya qui sont des spécialistes de cet artisanat. Pour preuve, un style de tissage est nommé en leur nom à savoir le « hamac maya». Son atout est de procurer un allongement dans la diagonale du dispositif.

Autre origine, l’Amazonie a également utilisé cette technique de couchage. Ils revendiquèrent même cette appartenance. D’après l’histoire, c’est ce peuple d’Amérique du Sud qui est les premiers utilisateurs. Concernant les premiers prototypes, la couchette est composée de lianes et de racines formant une corde à la fois forte et très malléable. Une fois découvert par les explorateurs européens, son usage se répand très vite auprès des différentes populations indigènes. Il deviendra alors le mode de couchage le plus tendance de l’époque.

hamac-balancelle-jardin

Le hamac en tissu est une invention qui date de plusieurs siècles

Une fois traversées les frontières de l’Europe et d’autres contrées coloniales, le hamac de détente devient un mode planétaire. Des images de peuples des indigènes de l’époque illustrent bien cette tendance. D’ailleurs, les pays européens ne peuvent s’empêcher de regarder cet artisanat d’où une persistance dans la conquête en Amérique du Sud. Il s’agit des pays comme la France, l’Espagne et le Portugal. Ces expéditions se feront dans le XVe siècle. Parmi les célèbres explorateurs, Christophe Colomb fut l’un des plus célèbres de tout le continent européen.

Où installer son hamac ?

Un hamac de jardin représente un très bon moyen pour se mettre à l’aise dans son environnement. Celui qui l’utilise a le choix de se coucher ou simplement de l’utiliser comme une chaise personnalisée. Afin de maximiser cet effet, savoir ou mettre ce couchage est très important. Deux choix s’offrent à ce dernier, soit il le met à l’intérieur d’une pièce soit il le met à l’extérieur sur le jardin ou la terrasse. Mais avant de faire cette action, il faut bien choisir son emplacement. Le mot d’ordre est un endroit « spacieux ».

Dans le cas où c’est à l’intérieur, le salon, la chambre à coucher sont les meilleures places disponibles. Sinon, le propriétaire peut aménager un lieu spécialement conçu pour cet effet pour des activités comme la lecture de livre. Le hamac sur pied sera fixé entre les murs en bétons ou entre des poteaux construits pour cette pratique. Que ce soit les poteaux ou les murs, l’ensemble est assez solide pour prendre en charge des poids très lourds. Ainsi, le propriétaire n’a aucune inquiétude à se faire, ce modèle de couchage peut supporter plusieurs personnes à la fois. Si c’est en extérieur, le hamac de jardin doit posséder des fixations adaptées pour cette occasion. Il doit supporter le vent, la pluie ou autre situation très périlleuse. Actuellement en vente dans les différents établissements, se procurer de ce type de matériel est aussi facile qu’acheter de la nourriture. Les arbres sont aussi une solution, l’ombrage donné par les feuilles de branche.

Des astuces pour rendre un hamac encore plus confortable

Afin de profiter au maximum d’un hamac de confort, il faut étudier différents moyens pour optimiser cet effet. Dans l’action d’accrochages sur un support il faut bien solidifier l’accroche. Divers techniques permettent de faire cette tache dont la plus appropriée est l’usage d’un clou. En extérieur, il faut toujours couvrir le lit afin d’éviter toutes les saletés microbiennes. Même si ça ne se voit pas à l’œil nu, le tissu est sujet à divers polluant. Il faut alors laver de façon régulière le tissu pour éviter toute trace de polluant.

Pour pouvoir laver le tissu de la bonne manière, la vérification de la matière dans laquelle le lit a été fait se fait dès l’achat. Il est conseillé de prendre les modèles robustes pour usage régulier. Pour profiter d’un couchage de qualité, les alternatives sont le filet et la toile. Si c’est un filet, c’est un choix correspondant à un climat tropical. Si c’est la toile, elle est adaptée pour climat plus tempéré. Tous les deux sont très résistants, ils possèdent un toucher agréable.

balancelle-hamac-jardin

Un hamac peut s’installer en intérieur, avec quelques coussins et une couverture pour un confort maximal

Enfin, la dernière astuce consiste à bien se mettre à l’aise sur le support. Pour cela, deux solutions sont proposées. En premier, il faut se positionner de façon très légère en diagonale, c’est une méthode utilisée par les indigènes. Plus tard, les recherches ont prouvé que cette méthode à un effet très bénéfique pour le dos. Sinon, la méthode du cocon est également intéressante, il suffit de se laisser aller, les bordures du tissu vont simplement venir recouvrir la personne comme une chenille.

La balancelle : un autre incontournable du mobilier de jardin

Étant un meuble pratique et décoratif, la balancelle est un accessoire pour se mettre à l’aise dans le jardin. Suspendus ou fixés au sol, les différents types de modèles mettent en valeur l’esthétique du jardin.

À part les fleurs et le potager, la balancelle est l’atout majeur d’un jardin. Il contribue à donner une esthétique très attrayante aux yeux du convive. Ces dernières années, le meuble de jardin redevient un très bon ornement de jardin. Les modèles disponibles ont beaucoup évolué.

Effectivement, depuis les styles floraux des années 70, les modèles d’aujourd’hui sont plus variés et offrent des tarifs plus abordables. Le choix du matériau de construction est tout aussi important que le choix du modèle. La balancelle peut être faite dans différents matériaux permettant de choisir entre différents modèles s’accordant à merveille à la décoration de jardin.

Les différents matériaux les plus courants sont le bois, le métal, et l’acier. Les matières pour s’asseoir peuvent être fabriquées à base de nouvelle matière pour donner un côté original. Il s’agit de la méthode synthétique comme le nylon, en acier pour créer une sorte de sommier, ou encore en bois avec des lattes. Opter pour une balancelle en bois, c’est faire le choix de l’élégance et du naturel. Il faudra être vigilant sur la qualité de l’essence choisie. En effet, celle-ci ne peut se putréfier et doit être résistante face aux aléas climatiques. Côté entretien, il faut prévoir l’application d’une huile de protection une fois par an. Optant pour une en métal, cela donnera un petit air de romantisme à votre jardin. Pour qu’elle soit durable et résistante à tous les outrages du temps, elle doit être traitée contre l’oxydation. Une vérification annuelle s’impose pour éviter qu’elle ne se rouille. Cela ne demande que quelques vérifications rapides pour préserver sa protection antirouille.

Pour plus d’économie, optez pour une balancelle en PVC. C’est le moins cher sur le marché bien qu’elle ne soit pas très solide dans le temps. Pour éviter que le plastique ne se casse pendant l’hiver, il faudra bien le protégé. Pour ce faire, privilégiez un endroit sec et aéré pour éviter que le cousinage prenne l’humidité et que des moisissures se développent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *